Home

 

Getting Experience

- # of # Filtered -

Un stage au Cambodge (Français)

Q&A with Marie-Josée: Interned in Cambodia
Share this
Print this
Marie-Josée
Interned in Cambodia
University of Ottawa
Her thoughts on The International Workplace
En apprenant à écouter mes collègues et en les observant lorsqu’ils discutaient entre eux, j’ai rapidement su adapter mon comportement et mon discours afin que tout le monde se sente plus à l’aise.
Her thoughts on Personal Growth
Cette expérience m’a donné plus confiance en moi-même et m’a montré que la persévérance et la motivation sont des qualités qui peuvent nous mener bien loin!
Her thoughts on The Application Process
Même si je n’avais pas le profil idéal pour mon poste, je me suis rendue jusqu’au bout du processus de sélection et j’ai été récompensée pour mes efforts.

[When and where did you intern abroad? What was your position?] Où et quand avez-vous fait votre stage? Quel était votre rôle ou poste?

Mon stage s’est déroulé à Phnom Penh, la capitale du Cambodge. J’ai travaillé en tant qu’assistante chargée de projets culturels dans un centre de ressources audiovisuelles, le Centre Bophana. Ce stage était particulier dans le sens où, techniquement, ce n’était ni un stage, ni un bénévolat, mais bien un volontariat, effectué à travers le programme de Volontariat international de la Francophonie (VIF) de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Le VIF, un programme de volontariat similaire à celui de l'ONU, vise notamment à apporter une expertise professionnelle à une organisation qui fait partie de la Francophonie mondiale.

En tant que chargée de projets culturels, j’ai supervisé la gestion, la création et l’organisation d’activités culturelles tout en m’occupant des communications au sein du Centre Bophana. Nos activités visaient à promouvoir la mémoire du Cambodge, en particulier auprès des jeunes (entre 18 et 25 ans). Nous avons organisé des projections de films et documentaires, des expositions d’art et de photos, des festivals de films et autres activités similaires. J’étais aussi responsable des communications du Centre, allant des bulletins d'information et de la mise à jour du site Web jusqu’à l’organisation d’entrevues pour les journalistes.

[What made you want to intern abroad?] Qu’est-ce qui vous a motivé à effectuer un stage à l’étranger?

Il y a longtemps que j’ai la piqûre du voyage! Dans le passé, j’ai notamment étudié, voyagé et travaillé en France, effectué un séjour d’immersion en Espagne et étudié en Inde. Depuis mon séjour en Inde, j’avais envie de découvrir davantage l’Asie. Comme je me spécialise en anthropologie de l’Asie du Sud, je souhaitais vivre une expérience de plusieurs mois en Asie afin de me donner le pouls de cette région du monde et pour découvrir ses cultures.

De plus, j’avais le sentiment que je n’étais pas prête à m’établir pour de bon au Canada, mon pays d’origine. J’avais encore le goût de l’aventure, et je savais aussi que de vivre pendant un an en Asie me permettrait de mieux me préparer pour d’autre travail de recherche ethnographique en Asie lors du doctorat que je prévoyais faire plus tard. Une autre raison qui a motivé mon choix repose dans le fait que je souhaitais vivre une expérience professionnelle significative à l’étranger. Comme j’ai surtout une expérience du milieu universitaire, je sentais qu’il était important pour moi de sortir de cet environnement afin de découvrir à quoi ressemblerait ma vie si j’avais un emploi stable en dehors de l’université.

[Describe the application process. What made you successful?] Décrivez le processus d’application. Qu’est-ce qui vous a démarqué des autres candidats?

J’ai d’abord dû décider pour quel poste candidater. Je savais que je voulais vivre en Asie, alors j’ai restreint ma recherche aux postes situés dans ces régions du monde. Ensuite, j’ai limité ma recherche davantage en cherchant les postes pour lesquels j’avais le plus de compétences. J’ai conséquemment misé pour les postes dans le domaine culturel où j’avais déjà un peu d’expérience bénévole. C’est ainsi que je suis tombée sur le poste d’assistante chargée de projets culturels au Cambodge. Après avoir été retenue par l’OIF, j’ai eu une entrevue par Skype avec l’organisation recruteuse au Cambodge. Quelques semaines plus tard, j’ai reçu un appel de l’OIF m’indiquant que j’avais obtenu le poste. Je sautais de joie!

Je crois que mon succès dans ce processus d’embauche découle de ma polyvalence. J’ai été capable de justifier à travers mon C.V., ma lettre d’intention et mon entrevue que malgré mon manque d’expérience professionnelle dans l’événementiel et les communications, je savais utiliser les nombreuses compétences que j’ai acquises au cours des années afin de naviguer efficacement ce type de poste. J’ai cherché à démontrer comment ma débrouillardise, ma créativité, mon sens de l’organisation ainsi que mes compétences interculturelles allaient contribuer positivement à ce poste.

[Did you participate in extra-curricular or social activities while interning abroad? If so, how did they differ from social activities in your home culture?] Lors de votre séjour outre-mer, avez-vous participé à des activités sociales à l’extérieur du travail? Si c’est le cas, comment ces activités étaient-elles différentes de celles dans votre pays d’origine?

J’ai eu la chance lors de mon séjour au Cambodge, notamment grâce à mon travail et à mes collègues, de participer à diverses activités m’ayant permis d’apprendre à mieux connaître la culture khmère, le plus souvent dans les domaines des arts et de la culture (spectacles de danse et de musique, soirées karaoké, voyages, etc.). Mais je crois que l’expérience qui m’a le plus marquée est le mariage cambodgien. C’est lors de cet événement que j’ai appris à boire de la bière avec une paille et de la glace, à la khmère! J’y ai aussi découvert les festins cambodgiens, appris quelques pas de danse, et vécu le malaise d’être une femme blanche dans la campagne cambodgienne et conséquemment de me faire épier comme une bête de cirque…

La vie dans un pays en développement comme le Cambodge nous fait réaliser la valeur du quotidien et tout le confort (qui n’est pas gratuit, certes) que nous possédons en Amérique du Nord. Les Cambodgiens sont des gens simples, débrouillards et souriants qui demandent peu et en retirent beaucoup. Ils prennent le temps de vivre (contrairement à nous qui courons toujours!) et de savourer les moments passés entre amis et collègues.

[What made your experience abroad a success?] En quoi votre expérience à l’étranger s’est-elle avérée une réussite?

Je peux évaluer le succès de mon expérience à l’étranger sur plusieurs plans. D’abord, je crois que ce fût une réussite professionnelle compte tenu des résultats de mon année de travail. J’ai réussi à atteindre (et parfois même dépasser) la grande majorité des objectifs qui avaient été fixés pour mon mandat. J’ai notamment réussi à mieux faire connaître le Centre Bophana, j’ai établi un système de communications plus efficace, j’ai réussi à augmenter le nombre d’activités culturelles annuelles, et j’ai supervisé et formé d’autres membres du personnel afin que les nouveaux éléments que j’ai implantés ne soient pas laissés de côté.

Sur le plan personnel, je considère aussi mon expérience comme une réussite. J’ai beaucoup appris de mon année en Asie et je sens que j’ai solidifié mes compétences interculturelles. Ma bonne humeur, mon sens de l’humour, ma sociabilité et mon ouverture d’esprit ont sans contredit contribué à mon succès. Cette expérience m’a donné plus confiance en moi-même et m’a montré que la persévérance et la motivation sont des qualités qui peuvent nous mener bien loin!

[How did you deal with the cultural divide during your internship?] Comment avez-vous géré les divergences culturelles lors de votre stage?

La première chose que j’ai faite afin de diminuer le fossé entre ma culture et celle des Cambodgiens, c’est de m’inscrire à des cours de langue khmère. En apprenant les rudiments de la langue khmère, j’ai été en mesure de mieux comprendre mes collègues au travail lorsqu’ils parlaient en cambodgien tout en me permettant de me mêler à la foule (aller au marché, marchander et commander mes repas en khmer…).

J’ai aussi choisi de discuter avec mes collègues de travail et de passer du temps avec eux en dehors d’un contexte professionnel. Les Cambodgiens prennent toujours le temps de discuter entre eux (et de prendre de nombreuses collations!) pendant et après le travail. Lorsque nous organisions une petite fête au travail, je m'assurais d’y participer et de discuter avec mes collègues : ils ont beaucoup apprécié ces efforts.

Bien entendu, les Cambodgiens ne partagent pas nécessairement les mêmes passe-temps que nous, Nord-Américains, et j’ai trouvé que c’était l’embûche la plus importante pour se faire des amis au Cambodge. Les personnes avec qui j’ai développé des liens d’amitié plus forts étaient en effet des Cambodgiens qui avaient déjà une expérience de voyage et un niveau d’éducation plus élevé que la moyenne.

[What was the most important thing you learned about communicating in a foreign culture?] Quelle est la chose la plus importante que vous avez apprise concernant la communication interculturelle?

Je crois que la chose la plus importante que j’ai apprise concernant la communication interculturelle, c’est de savoir être à l’écoute et bien observer son entourage. Les Cambodgiens sont des gens qui, malgré leur esprit chaleureux, sont parfois timides avec les étrangers, surtout s’ils considèrent que nous faisons partie d’un rang « plus élevé » en terme hiérarchique ou éducatif. En apprenant à écouter mes collègues et en les observant lorsqu’ils discutaient entre eux, j’ai rapidement su adapter mon comportement et mon discours afin que tout le monde se sente plus à l’aise. J’ai toujours cherché à garder le sourire avec eux (c’est important pour les Cambodgiens, car ils sourient et rient tout le temps!), à utiliser de mon humour et de ma bonne humeur, à rester polie et à les encourager à me donner des conseils ou à m’aider au travail. Cela pouvait parfois s’avérer difficile, car mes collègues avaient souvent l’impression que j’étais une experte dans mon domaine, alors que ce n’était pas nécessairement le cas et que j’avais moi aussi beaucoup à apprendre d’eux. Avec un peu de temps, j’ai réussi à les mettre en confiance afin qu’ils se sentent moins intimidés de me parler.

[What is your number one tip for anyone hoping to follow in your footsteps?] Quel est votre principal conseil pour celles et ceux qui souhaitent suivre votre exemple?

Je vous dirais de ne jamais douter et de foncer! Mon expérience au Cambodge m’a fait comprendre qu’avec de la persévérance, de la créativité, de l’assurance et de l’audace, on peut aller loin. Même si je n’avais pas le profil idéal pour mon poste, je me suis rendue jusqu’au bout du processus de sélection et j’ai été récompensée pour mes efforts. Je suis très fière d’avoir été embauchée et d’avoir pu vivre une année incroyable dans un pays si différent du mien. C’est aussi une expérience qui m’a ouvert d’autres portes et qui m’a permis de me créer un petit réseau professionnel et académique. Tous mes efforts n’auront certainement pas été vains, et les résultats en valaient le coup!

[What did you miss most about home?] Qu’est-ce qui vous a le plus manqué lors de votre séjour?

Étrangement, la chose qui m’a le plus manquée était probablement les saisons! J’ai été surprise de souffrir autant de la chaleur au Cambodge et d’être si nostalgique des tempêtes de neige, de l’odeur des saisons et du froid. Je me suis aussi ennuyée du confort de ma vie au Canada. Non pas que je n’avais pas de confort au Cambodge – au contraire, je pouvais facilement vivre dans le luxe dans ce pays, bien que je n’y ai pas trop succombé et que j’ai continué à mener un style de vie assez simple. Toutefois, j’avais hâte de retrouver mon confort biologique au Canada, à savoir que je n’aurais plus à faire aussi attention au type de nourriture que je mange, aux boissons que je consomme, aux blessures et aux infections, et à rester en tout temps bien hydratée afin de maintenir un état de santé optimal. Je crois que nous prenons souvent pour acquis à quel point notre style de vie nord-américain facilite notre état de santé. Dans un pays tropical comme le Cambodge, il faut toujours être sur nos gardes sur ce plan et consulter un médecin au moindre doute pour éviter que notre état se détériore.

[What are your future plans for going abroad and for your career?] Quels sont vos plans futurs concernant votre vie à l’étranger et votre carrière?

Pour le moment, j’effectue un doctorat afin de pouvoir enseigner au niveau universitaire en sciences des religions ou en anthropologie dans le futur. Il est vrai que j’aurais pu passer directement à cette étape après ma maîtrise plutôt que de prendre trois années de pause pour explorer le marché du travail. Pourtant, je ne regrette certainement pas mon choix, même si j’ai décidé, au bout du compte, de revenir à ma décision initiale et de faire un doctorat après mon expérience au Cambodge. Mon stage m’a permis non seulement d’acquérir une solide expérience professionnelle à l’étranger, mais aussi de mieux connaître et naviguer une culture très différente de la mienne tout en me permettant d’explorer un univers professionnel hors du domaine académique. Cette expérience m’a donné confiance en moi-même et m’a confirmé que je possédais les qualités professionnelles nécessaires pour obtenir du succès dans un poste et un domaine où je n’avais préalablement pas vraiment d’expérience. À présent, je me sens plus à l’aise à entamer un doctorat où j’aurai à faire du travail de recherche en Inde : cela constitue mon principal projet de voyage dans le futur!

Advice from MyWorldAbroad
Jean-Marc Hachey, Publisher, MyWorldAbroad

[See next paragraph for advice in English, including links.]

En incluant un projet de recherche en Inde à son doctorat, Marie-Josée adopte une excellente stratégie afin de garder son expérience internationale à jour. Elle devra tout de même continuer à ajouter d'autres éléments internationaux à son C.V. afin de lancer sa carrière internationale. Marie-Josée pourra aussi adopter d'autres stratégies, comme entrer en contact avec des experts dans son domaine qui sont basés à l'étranger, participer à des conférences internationales, adhérer à des associations internationales et s'assurer d'être bien présente et active sur les réseaux sociaux. Marie-Josée devrait aussi songer à se construire un réseau d'experts travaillant dans son domaine, mais hors du monde académique, par exemple au sein du gouvernement, dans le secteur privé ou auprès d'organisations internationales. Avec la montée en flèche à travers le monde de personnes possédant un doctorat, il y a de moins en moins de postes académiques disponibles. Marie-Josée devrait dès lors songer à acquérir de l'expérience dans le domaine privé ou gouvernemental pendant son doctorat afin de lui ouvrir de nouvelles perspectives de carrière. Bien que les doctorats soient valorisés au sein des organisations de l'ONU, il faudra qu'elle se crée des contacts et une réputation pour percer ce marché. Pour y parvenir, elle pourrait appliquer pour un stage de six mois au sein d'une agence de l'ONU tout en écrivant sa thèse de doctorat. Enfin, Marie-Josée devrait considérer se créer des contacts au sein du gouvernement canadien en travaillant, par exemple, sur un projet de recherche autour d'un sujet touchant un ou plusieurs organismes gouvernementaux. Bonne chance!


[By including a research project in India, Marie-Josée is following an excellent strategy to keep her international experience alive during her doctoral studies, and she will need to keep building up the international components of her resume in order to launch an international career. In addition, Marie-Josée might consider reaching out to academics in her field who are based abroad, attending international conferences, joining international organizations and becoming active in social media. At the same time, Marie Josée should also consider building relationships with non-academics in her field, such as with those working in government, in the private sector or with international organizations. With the proliferation of PhDs around the world, fewer and fewer academic posts are open to aspiring academics. Marie-Josée should therefore plan on graduating with some private sector or government experience in order to open up her career prospects. PhDs are valued with UN agencies, but she will need connections and on-the-ground credentials in order to break in to this market. She could also consider applying for an internship with a UN agency for six months while writing her doctoral thesis, in order to begin making contacts in international organizations. Finally, she should also consider building links with the Canadian Government by perhaps doing a research project on a subject of interest to one or more government bodies. Good luck and best wishes!]

Marie-Josée's Next Steps
Advice from MyWorldAbroad
by the founder of MyWorldAbroad
Jean-Marc Hachey
Want to Have the Same Experience?
Want to Have the Same Experience?
Global Goes Virtual in 2020!
Check out the all-new Virtual International Internships section. More cross-cultural learning tools set for release soon!
Quizzes & Scorecard
Take these simple quizzes to assess your international skills, experiences & job search readiness!
11557
- # of # Filtered -
  • 92
92
15631
An International Career in the Making: Asia, Africa and Beyond
1
15644
Discovering the World on Campus: Building International Skills at Home
2
15387
Bliss on a Budget in Brazil
3
9753
A Season in Sweden
4
9765
Simpatico in Florence
5
9787
A Spring Semester in London
6
9807
Fast Friendship in Korea
7
9764
Do It Yourself! A Proactive Intern in Rome
8
9784
Skill-building in Bonn
9
14088
An Eye-opening Experience Teaching in South Korea
10
9741
Adapting to Work In Peru
11
11645
A Love Affair with Shanghai
12
9785
Motivated In Madagascar
13
11557
Un stage au Cambodge (Français)
14
9781
A Hospital Helper In Costa Rica
15
9779
One Summer, Two Internships!
16
9770
Contributing To Change In Ghana
17
9760
Getting In Sync In Nairobi
18
9759
From Cold Feet To Confidence In Germany
19
9758
Learning The Local Ways Of Addis Ababa
20
9746
A Cross-Cultural Co-Op In West Africa
21
9737
Passionate About Panama
22
10923
Insight And Education In Korea
23
9773
Independent In India
24
9767
Beyond The Call Of Duty In Africa
25
9742
Take-Charge Travel: Germany And Beyond!
26
9776
Soaking Up Japanese Culture
27
10204
Across Europe In A Caravan!
28
11468
Learning While Teaching in Beijing
29
11467
Stepping Outside the Box in Sweden!
30
10230
Getting Caffeinated In Bolivia
31
10145
Real Stories And Real People In Mexico
32
9771
Learning To Love London
33
11845
Hospitality and Hosting in the DCR
34
11996
Daring to Go Solo in Ireland
35
9762
American Freshman In London
36
12058
Architectural Adventures in Australia
37
9766
Short-Term Trips For Long-Term Gain
38
15327
An Open Mind & Open Arms in Spain
39
9803
Ten Years Teaching In Seoul
40
9769
Getting Sporty In Switzerland!
41
9791
Making Contacts Count In The UK
42
10851
Tips From Tasmania
43
15405
From Daydream to Reality: Teaching Abroad
44
15401
From Korea to Oman: Teaching English Around the World!
45
15383
Hustle and Bustle in Vietnam
46
15347
12 Months, 12 Countries!
47
15333
A Literary Education in the UK
48
14594
Growing Abroad: Hong Kong & South Korea
49
9799
Getting Settled In Seoul
50
10258
Encountering Cultures Across Europe
51
9772
Learning To Go With The Flow In France
52
10218
Adaptation And Appreciation In Japan
53
9786
Kids And Culture In Korea
54
9748
Adventure In The Alps
55
9788
Business And Pleasure In Australia
56
9744
Food, Fun And Festivals In Germany
57
9747
Fun And Friends In The Netherlands
58
9750
Host Hospitality In Morocco
59
9754
Building Memories In India
60
9752
Giving In Guatemala
61
9775
A Year Of Feeling French
62
9777
Into The Wild In Alaska
63
9812
Caring And Career Skills In Belize
64
10157
Changing Course In China
65
9740
Sports, Study And Fun In France
66
9778
Study And Adventure In New Zealand
67
9755
People, Places And Passionate Volunteering In Peru
68
9738
Living For The Moment In Valencia
69
11850
The Warmest Welcome in Guatemala
70
9783
Off The Beaten Path In Africa
71
9757
Teaching And Learning In Tanzania
72
9789
Loving Life In Lyon
73
9774
Gaga For Ghana!
74
9745
An Unforgettable Adventure In Nanjing
75
9792
Rolling With The Punches In Seoul
76
10188
Now Or Never In Colombia
77
11904
Enthusiasm, Education and Experience in Greece
78
9790
Design And Dining In Korea
79
10163
English Teaching In Eastern Europe
80
9768
Going Solo In Spain!
81
14483
Finding Home, By Teaching Abroad
82
9743
Hooked On Volunteering!
83
10153
China, South Africa And Beyond!
84
9751
A Canadian Globe-Trotter Visits The US
85
10192
Out And About In Paris
86
9780
A Year In Marvelous Mexico!
87
9761
Communicating Creatively In Spain
88
9782
Making The Most Of Milano
89
9756
Springtime In Spain
90
9763
A Professional Visit To Vietnam
91
10143
A Warm Welcome In Mexico
92
11557
All Job Boards
455
All NGOs
1421
Au Pair Resources
38
Awards And Grants Resources
51
Business Directories
18
Canadian Federal, Provincial And Territorial Government Profiles
60
Canadian Government Resources
28
Children And Families Abroad
16
Consulting, Economic And Finance Job Boards
62
Country Guides
69
Cross-cultural Skills
79
Engineering Job Boards
59
Engineering Resources
81
Expatriate Networking Sites
32
Foreign Students Working in the US
8
Freelancing Abroad
27
General Job Search Books
15
Global Education And Social Action
45
Health And Medicine Job Boards
48
Health Career Resources
66
International Associations With Clubs on Campus
45
International Development Career Resources
73
International Internship Organizations
310
International Internships And Student Programs With Canadian Governments
31
International Internships With The US Government
37
International Job Hunting Resources
13
International Law Careers Resources
112
International Law Job Boards
26
International Student Exchanges [under construction until 2020/08/30]
2
International Studies In The US And Canada
11
International Trade Resources
25
International Volunteer Organizations
497
Internship Directories And Advice
36
Internships With The UN And Other IGOs
158
Language Careers
30
Learn A Language
106
Licensed Teacher Abroad Job Boards
28
Licensed Teacher Abroad Resources
31
Loans for Studying Abroad
18
Low-cost Travel
62
NGO Directories
33
NGO Job Boards
46
Re-entry
12
Regional Job Boards
102
Relocating Abroad
27
Resources For International Students Studying In Canada
19
Resources For International Students Studying In The US
42
Stories From Abroad
92
Study Abroad Resources
186
Teach English Abroad Job Boards
98
Teach English Abroad Resources
64
Tools for Travelers
72
Top International Blogs & Podcasts
84
Travel Health And Safety
38
UN and Other IGOs
271
UN And Other IGOs Job Boards
26
UN And Other IGOs Resources
73
US Government Profiles
76
US Government Resources
36
Virtual International Internship Organizations
64
Visas and Passports
24
Volunteer Directories And Advice
49
Women Living And Working Overseas
18
Working Holiday Resources
73